Souffle de la Nature à l’école

C’est une matinée insolite pour l’école supérieure Eugenio Bona de Biella: les étudiants sont en vêtements doux avec les tapis de sol qui pointent des petit sacs à dos… Je rencontre le professeur Enzo Mario Napolitano qui est de retour avec des élèves suite à la Salutation au Soleil: une salutation solennelle et lumineuse come la villa de Boffo construite au dix-neuvième siècle et située à deux pas de l’institut. Il y avait la première leçon de la série #Bona_Zen. Continua a leggere “Souffle de la Nature à l’école”

La Danse de la Vie

Le biologiste, pardon le musicien, s’assoit à côté d’une table. Le carafon d’une forme insolite se met au travail: il harmonise les molécules de l’eau. Le musicien-biologiste explique que la plomberie bouleverse les vibrations des molécules. L’eau a besoin de 3 heures de repos pour retrouver les proportions du nombre d’or. À ce moment-là je comprends que ce à quoi je vais assister c’est un “programme” qui doit être enregistré et revu avec calme en assimilant un peu à la fois. Continua a leggere “La Danse de la Vie”

Loin de Bali, près de l’âme 

En mars sur l’île de Bali en Indonésie on fête Nyepi, le jour du silence. Elle dure exactement 24 heures à partir de 18 heures le 17 mars cette année. En 2019 cette fête serà célébrée les 7 et 8 mars. Vingtquatre heures pendant lesquelles toutes les formes de rumeurs cessent. Les portables sont éteints ainsi que n’importe quel gadget. Les personnes célébrent le silence en jeûnant et en méditant. Un jour pour réfléchir. Continua a leggere “Loin de Bali, près de l’âme “

Faraway from Bali, close to the soul

Indonesia, Bali, Day of Silence. This year Nyepi falls March 17 and will continue for twenty four hours from 06.00 am. In 2019 it will take place 7th and 8th of March. During these twenty four hours any form of noise disappears, the mobiles are switched off like any other gadget. The persons celebrate the silence fasting and meditating. A day to contemplate. Continua a leggere “Faraway from Bali, close to the soul”